NOTRE DAME

DE LA 

VISITATION

à Fontan

Peu après l'acquisition du comté de Tende par le duc de Savoie, celui-ci va décider d'améliorer la route reliant Nice au Piémont avec la création du grand chemin ducal en 1592 qui va devenir la Route Royale Nice-Turin.

Le 30 juin 1616 une ordonnance de Charles-Emmanuel Ier, duc de Savoie, décida l'installation du village de Fontan sur son emplacement actuel.

La construction de l'église va être entreprise peu après et être inaugurée le 2 juillet 1632 comme le rappelle une inscription latine placée dans le chœur, qui se traduit :

L'an du Seigneur 1632, le second jour du mois de juillet, Urbain VIII étant pape, Jean-François Gandolfo, évêque de Vintimille, Ferdinand II empereur d'Allemagne, Victor Amédée Ier duc de Savoie. Cet édifice sacré a été élevé en l'honneur de Dieu et dédié à la bienheureuse Vierge Marie, mère de Dieu, sous le vocable de la Visitation, en présence du Révérend Jean Guigliotti, prêtre, curé de la paroisse de Saorge, qui en a posé la première pierre, des prieurs Bernard Bottone et Honoré Gioanni et d'une assemblée de fidèles.

L'église a été réquisitionnée pour soigner des blessés autrichiens pendant la guerre de Succession d'Espagne et la guerre de Succession d'Autriche.

L'église a été surélevée au xviiie siècle. La clocher a alors été ajouté.

La Messe : Dimanche à 9h00

Eglise Notre Dame 

de la Merci

à Berghe Supérieur

Notre Dame de la Merci

         Le nom de Notre Dame de la Merci vient de l'ordre institué par St. Pierre Nolasque, St. Raymond de Pennafort soutenus par le roi d'Aragon Jaime 1er en Espagne, en 1218.

         Ces religieux désignés sous le nom de Mercédaires (de l'espagnol MERCED qui signifie salaire, achat, rachat ...) ont fondé la congrégation de "Notre Dame de la Merci" pour visiter et racheter les Chrétiens prisonniers des "Barbaresques". C'est un ordre religieux et militaire auxiliaire de la "reconquête" de la péninsule ibérique.

         Il fut très influant et très considéré en Espagne. Il s'établit dans les ports de France d'Italie et d'Afrique du nord où existaient des marchés aux esclaves.

         Il existe une église dédiée à Notre Dame de la Merci à Nice (Gairaut) et une autre à Berghe Supérieur. On ignore le pourquoi de ce choix sinon que le Comté de Nice appartenant au duc de Savoie a été mêlé au fil des siècles à la lutte contre les "Barbaresques".

         Le 25 février 1781, les habitants de Berghe Supérieur qui dépendait alors de la commune de Saorge, se sont réunis dans leur petite chapelle délabrée et ont décidé de construire une église assez  grande pour accueillir la population estimée alors à 140 habitants.

         L'évêque de Vintimille signe le décret de construction et le curé de Saorge pose et bénit la première pierre.

         L'église sera appelée "Notre Dame de la Merci".

         L'inauguration a probablement eu lieu en 1792 et c'est sans doute en 1840 que les fresques ont été peintes.

         En 2006 l'église, alors très dégradée, a été entièrement restaurée dans le respect de l'œuvre réalisée en 1840.

Eglise Notre Dame du Rosaire

à Berghe Inférieur

Chapelle Saint Jacques

Chapelle Saint Jacques Fontan

1841

La chapelle Saint Jacques Apôtre ou des Pénitents Blancs, confrérie tardive de 1840, est à proximité de l'église de la Visitation.

La Messe Dimanche à 9h00 (Hiver)

Paroisse notre dame de la roya - 2, rue Sébastien Grandis, 06430 Tende, France

Tél 0493046167